(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.data-privacy-src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga');ga('create', 'UA-2197109-78', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Laval : un cross, 4 témoignages !

Dimanche 5 février, les athlètes du club ont pu participé au 1/2 finale de cross de Laval. Pour la première fois depuis le début de la saison, la boue était au rendez-vous ! A chacun de juger de ce cadeau tombé du ciel …

Après un retour au calme, entre analyse et constats, 4 athlètes de l’AR Sud Lac se livrent sur leurs sentiments, leurs ressentis et même leurs objectifs.

Déçu, Anthony termine 43ème Masters !

« Abandonner ? Pas mon style » – Anthony CORBINEAU 

« ½ finale du championnat de France sonne mieux qu’inter régionaux, en tout cas la sélection pour les championnats de France se durcit. L’année dernière  : 20 ème .il faut rentrer dans les 30 : 20 individuels + 3 équipes passent ,voila le tableau ,normalement c’est jouable…..

Mon objectif : accrocher Tony Baudinet qui m’avait battu au sprint à Coueron pour la victoire, champion départemental à Ancenis ,moi 4 ème à 40 sec .Au régionaux toujours 40 sec, je pense être mieux qu’à Challans : c’est ambitieux mais possible.je suis plus à l’aise que lui dans les cotes ,lui plus routard moi plus crossman : autre point positif vu le terrain.

Départ 8 h avec la Orjebin’s family , je suis pas trop fan des longues journées mais bon ça permet d’ encourager et de voir tous les athlètes du club. Je ne me sens pas super bien , fatigué mais je n’arrive pas à identifier s’il s’agit de l’avant course ou plus un mal plus profond .mais bon , maintenant que l’on est là ,il va falloir s’arracher.

13 h 50 :départ  :tristes photos d’équipe ??? (tout seul ) grande ligne droite ,bien placé, je gère les premiers 500 m pour me recaler( dans les 20). 1ére cote (que l’on fera 5 fois, ca passe bien , j’ai bon espoir.2 ème kilo voila le premier du 44 (Yohan Fouasson) qui revient sur moi, normal ,je le laisse passer et garde mon allure puis vers le 4 eme Tony qui revient sur moi et là ……il faut que je reste avec lui, c’est dur de s’accrocher, je décroche …. puis les tours s’enchaînent et je reste sur mon train et n’arrive pas à relancer ( à chaque fois qu’un « 44 »( qui me sers de repère) me reprends je n’arrive pas à le suivre.)

De plus ma douleur à la cuisse revient avec le terrain gras qui nous force à lever plus les jambes/un effort que nous n’étions pas habitués cette saison.

Mi course et je sais que se ne sera pas mon jour, mauvais signe , les encouragements sont pourtant bien présents et redonnent l’envie de se battre, grand merci aux supporters .

Je n’arrive pas à positiver et je me remémore l’année où à un régional ici même à laval nous avions récupérer Anthony Goupilleau et Bertrand Euzen à l’infirmerie (sacrée journée).

Abandonner : pas mon style , on va finir au train, tenir la qualif .je ne sais pas si se sont mes jambes qui commandent ou l’inverse au moins j’arrive à compter encore jusqu’à 5 : dernier tour….

Finalement 43 ème ( 7 ème du 44,les 39 passent pour le championnat de France ,tant pis. 1 minute de Tony Baudinet soit 60 sec , sis, si sur 10 kms soit 6 sec au kilo ENORME . Le temps ? : aucune idée :en cross, c’est la place qui compte par rapport aux autres.

Retour à la tente, grand moment de solitude, plus mes collègues de l’équipe( pourtant qualifiée ;merci les copains lol ).des frissons me prennent(sensations grippales) je sentais bien le mauvais jour. Heureusement je retrouvent 2 bons hommes, des jetons pleins les poches qui me requinquent le moral avec du vin chaud (ils se reconnaîtront , hein Francky et Bruno, oups …)

Voila, saison de cross terminée pour moi , maintenant un peu de route avec comme objectif le semi de Nantes le 30 avril avec de bons lièvres au départ (qui me restera à accrocher) puis….. break estival pour reprendre à Coueron et récupérer mes 2 secondes perdues cette année ,la boucle est bouclée et on repartira pour une 5 eme année chez les masters avec des nouveaux jeunes quadras qui débarqueront et qui nous ferons nous battre pour garder nos places. »

Avec de bonnes sensations, Axel, cadet, termine 78ème !

« Je sentais que mes jambes lâchaient » – Axel GILET

« J’arrive à l’hippodrome un peu fatigué mais prêt à courir. Nous partons alors faire la reconnaissance du parcours avec Hugo. En voyant le parcours, on sent déjà que celui-ci va être boueux et difficile. Après l’échauffement, nous nous retrouvons sur la ligne de départ. le stress monte, on se souhaite « bonne chance » avec les copains. Puis le coup de feu. Je pars bien. Après 300 mètres je vois Hugo qui passe devant moi. Je me dis alors que je dois le suivre mais je n’y arrive pas. Le premier tour et le second tour sont passés vite malgré la boue. Mais dans la dernière côte je sentais que mes jambes lâchaient. C’est alors que j’ai vu Fadel qui m’encouragea et me donna assez de force pour passer le groupe qui était devant moi. c’est sur cette fin que je me suis réellement fait plaisir et c’est le plus important. Maintenant que la saison de cross est finie j’espère faire une bonne saison de piste. Merci à tout ceux qui étaient là pour nous encourager, bravo à tout les coureurs et bonne chance pour ceux qui sont qualifiés pour les France »

Malgré le manque de prise de risque, Noémie se classe 56ème !

« Une course dure physiquement » – Noémie BARIL

« À 7h du matin nous voilà partis pour de nouvelles aventures. Dans le mini bus, la bonne ambiance était présente, un petit stress commençait à monter. Seul petit bémol, ma forme physique était un peu partie la veille, suite à mon match de basket à Bouaye à 20h30.. Mes cuisses et mes mollets étaient déjà bien entamé. Arrivé à Laval, nous voyons l’hippodrome et surtout la fameuse côte, où va se dérouler la course. À 12h40, prête sur le départ. La boue jusqu’aux cou, et un début de course très rapide ne m’ont pas forcement aidé à trouver la bonne place où j’aurais dû être dès le début. Ce que je regrette c’est que je n’ai pas prise assez de risques car je me disais que j’avais 5,1km et que j’aurais le temps de les rattraper. Mais comme le dis Freddy:  » dans la boue on est vite à notre place ». Les encouragements ne manquaient pas du tout mais c’est la loi du sport. Mais ce sont des courses comme celle-ci qu’il nous faut pour prendre de l’expérience.
Fini les cross 2017, maintenant je compte faire le 5km de Saint Jean de Monts le 19 février pour ensuite lancer la saison de piste. »

Dans la douleur mentale et physique, Brice termine 30ème !

« Le bilan de cross est décevant » – Brice DENIS

« J’étais venu à Laval en recherche de sensations et de plaisir avant tout, après les cross départemental et régional décevants. J’arrive donc dimanche matin sur un parcours que je ne connaissais pas et assez boueux, mais sur lequel j’avais envie de me rattraper, et de voir où je pouvais me situer par rapport à mes concurrents sur les 6,5 km qui nous attendent. Avec Corentin et Marin on est trois du club sur cette course junior.
Le départ est donné à 13h10 avec l’arrivée de la pluie qui nous rafraîchit, je prends un plutôt bon départ (en jouant des coudes), puis on fait nos premiers pas dans la boue, ça vole dans les yeux, mais ça fait du bien de retrouver ces vraies conditions de cross. Jusque-là je suis confiant, mais au bout de la première petite boucle les jambes commencent déjà à être un peu lourdes, ce n’est pas normal et ça m’agace. Je n’arrive même pas à profiter des descentes pour me relancer. Sur la suite de la course je n’ai vraiment pas de bonnes sensations et pense à abandonner, mais ça ne se fait pas, d’autant plus que j’étais encore dans les 28 premiers, synonyme de qualification pour les championnats de France. J’ai hâte de franchir la ligne, qualifié ou non, ça n’a plus d’importance. Finalement, je termine 30e à deux places donc de la qualification, mais sans regrets. Corentin fait une superbe course et se qualifie (19e).
Le bilan des cross est décevant comparé à mes résultats de l’an dernier. J’aurai préféré faire part d’une course mieux réussie, mais tant pis, la forme ça ne se décide pas ! Malgré tout pour la suite de la saison j’ai envie de me faire plaisir sur des courses-nature et aussi un ou deux 10km sur route, histoire de reprendre un peu de confiance, puis on s’attaquera à la piste en mai. Donc l’entraînement continue – toujours dans la bonne humeur avec l’AR Sud Lac ! En attendant, bon courage aux qualifiés pour le championnat de France de cross, ainsi qu’à tous ceux qui préparent une course en particulier ! »

On se retrouve pour la dernière série de témoignages après les championnats de France. La belle saison de cross 2016-2017 touche à sa fin …

Par |2017-02-11T14:43:24+00:00samedi février 11 2017|0 commentaire

Laisser un commentaire

Sécurité Captcha *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. Lire notre politique de confidentialité Paramètre cookies J'accepte

Google Analytics

Les données et statistiques que nous collectons au moyen de ces cookies sont utilisées dans le seul et unique but de mesurer l’audience et comprendre son trafic.

YouTube

Installé par YouTube. Utilisé pour suivre les préférences des utilisateurs pour visualiser le contenus des vidéos intégrés dans YouTube ou sur le site Internet. En savoir plus

Google Maps

Google Maps fait partie des services de apis.Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Facebook (like box)

Les réseaux sociaux permettent d’améliorer la convivialité du site et aident à sa promotion via les partages.