(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.data-privacy-src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga');ga('create', 'UA-2197109-78', 'auto'); ga('send', 'pageview');

Challans : un cross, 4 témoignages !

Dimanche 22 janvier, les athlètes du club participaient aux championnats régionaux de cross à Challans. Le parcours s’annonçait roulant et peu de boue, ce fut le cas avec néanmoins des petits lacets et quelques buttes à gravir. Le spectacle était au rendez-vous, tout comme le public vert présent en masse encore fois, quelle chance !

Après un retour au calme, entre analyse et constats, 4 athlètes de l’AR Sud Lac se livrent sur leurs sentiments, leurs ressentis et même leurs objectifs.

Alix, junior, termine 50ème et se qualifie !

« J’ai beaucoup apprécié cette course » – Alix RAPIN

« J’arrive à l’hippodrome de Challans, il est 11h30. Premier coup d’œil et tout me paraît différent. Le cadre change complètement. Plus de forêt ni de longues côtes mais un terrain dégagé qui par la suite m’a donné du fil à retordre avec tous ces lacets qui s’enchaînent, quelques côtes raides, un petit lac à contourner. J’ai surtout été frappé par ce temps magnifique en ce dimanche 22 janvier. Dès l’échauffement, on se réchauffe rapidement. On dirait qu’il fait moins froid que les dimanche précédents. La course démarre à 12h45. Ça part vite, très vite, et je me retrouve dans les dernières. À peine deux minutes de course et voilà que toutes les coureuses ont pris de l’avance. Les lacets s’enchaînent. Ce sont, je pense, ces passages qui ont été les plus durs mentalement car c’est assez répétitif, il faut sans cesse changer de trajectoire et relancer. Ont suivi les côtes et descentes glissantes, passages où l’on remercie nos chaussures équipées de pointes de s’enfoncer dans la boue et de nos maintenir à peu près en équilibre. J’ai beaucoup apprécié cette course, non seulement grâce au soleil, mais aussi parce que j’étais en forme et que j’ai réussi à rattraper pas mal de filles, à les doubler et à remonter dans le classement. C’était une course difficile dans sa globalité et le sprint final m’a d’ailleurs demandé beaucoup d’énergie que je n’avais plus vraiment. Je remercie beaucoup tous ceux qui nous encourage, qui font le déplacement ou pour courir ou juste pour encourager et qui nous boost dans chaque virage. J’entends souvent des conseils… Surtout avec mes bras que je relâche ! C’est vraiment une aide mentale qui nous donne des ailes au moment où tout apparaît flou, où nos joues sont rouges écarlates et nos jambes lourdes. Maintenant c’est direction les pré-France à Laval où je compte bien m’amuser et puis me donner à fond bien évidement. »

Pierre termine 112ème dans la catégorie Masters !

« Bref, on s’accroche » – Pierre GUERIN

« Voilà ma première année de cross qui se termine pour moi.

Pas certain d’en tirer du plaisir. C’est un effort tellement dur. Mais bon pour le club, pour une bonne préparation pour la saison de trail qui reprendra en mars et pour donner un sens aussi aux séances d’entraînement faut jouer le jeu et faire le maximum. 

Le tracer sur l’hippodrome de Challans laissait espérer un parcours assez roulant, et pourtant dès l’échauffement nous avons compris qu’il ne serait rien… que des relances, des petites montées ne laissant que peu de temps pour la récupération. 

Toujours un léger stress avant le départ, le ventre se serre, le corps sait qu’il va souffrir, la tête aussi d’ailleurs. Déjà nous voilà sur la ligne. On discute avec les copains: « On part ensemble et on fait des relais ». « On part pas trop vite, 9km750 c’est long! ».

Bang le départ,  ça y est c’est parti, les bonnes résolutions sont déjà oubliées, on part vite, aspiré par la foule, les cris, le bruit incroyable du troupeaux de 350 coureurs. 

Après 800m on sait déjà plus trop où sont les copains et commence seulement la première des 4 boucles, ça va être long tres long . 

Pour ma part je tente de maintenir un bon rythme (que je crois être le mien). Ça tient, 1 tour, 2 tours, pas 3, faut temporiser. J’aperçois Erwan 100m  derrière à l’occasion d’un virage. Incapable de me rendre compte si c’est loin ou pas. Pas le temps de cogiter il est déjà sur moi. Super on pas pouvoir finir ensemble. On se suit sur ce dernier tour, comme on peut on prend les relais. C’est vrai, c’est comme ça qu’il faudrait courir. L’année prochaine on suivra les consignes dès le debut de course. Ça brûle partout, les proches sur le côté qui encouragent, les filles qui ont couru avant,  Dominique, Bruno , Franck trouvent les mots. Bref, on s’accroche…

Dernier sprint jusqu’à la ligne. Les jambes veulent pas, mais la tête oui, ou bien c’est l’inverse. Plus que 100 mètres à font, pour le sport, pour être fier de soi, d’avoir tenu, pour l’équipe, parce que chaque places comptes. 

La saison de cross s’arrête pour moi, maintenant je vais pouvoir préparer les trails et surtout les raids, persuadé que le travail réalisé cet hiver sera bénéfique ce printemps. 

Bravo à tous les coureurs d’ArsudLac, un grand merci aussi pour la convivialité de chacun sur la course et autour de la petite tente verte »

Karen termine 122ème du cross long femme !

« Épreuve de fou » – Karen PAILLARD

« Les régionaux, on y est !!! Deux petites puces et au moins 7 ans se sont écoulés depuis ma dernière participation à cette épreuve de fou ! lol Allez, Freddy, on se motive ! on y va !! A peine arrivée, je pars m’échauffer avec mes deux copines d’entraînement Sylvie et Stéphanie !! On repère le parcours, « la virgule » de Sylvie et les quelques bosses ! Puis, nous voilà sur la ligne de départ, après avoir une belle photo de notre mini équipe. C’est parti !! Ça démarre super vite. Je pars à mon rythme, les filles me suivent de près, et cela pendant toute la course. Le premier tour passe, et enfin le dernier tour. Ça se complique comme d’habitude pour moi. Je suis partie trop vite ! c’est ce que je me suis dit dès que j’ai vu Gwen (mon ex coéquipière de l’Asptt ) passer devant moi, facile en plus !!! L’arrivée approche, c’est ensemble, Stéphanie, moi et Sylvie, que nous franchissons la ligne d’arrivée. Même, si je ne suis pas qualifiée pour les interrégionaux, je suis contente de ma saison. Maintenant, objectif Semi-Marathon de Nantes, le 30 avril 2017, en espérant faire aussi bien que l’an dernier. »

Hugo, cadet, se qualifie en terminant 46ème !

« Me faire plaisir » – Hugo BREDIN

« J’ai bien aimé la course. Le cross régional à Challans était un très beau parcours pour un hippodrome malgré qu’il manquait de la boue à mon goût. J’ai manqué de vitesse durant le cross, il faut encore travailler dur aux entraînements. On n’est pas passé loin du podium par équipe, dommage. Merci à ceux qui nous ont encouragé, il y avait du monde pour regarder la course, ça donne toujours une force supplémentaire. J’espère faire une bonne course aux interrégionaux et me faire plaisir. Bravo à tous ! ALLEZ LES VERTS !! »

On se retrouve le dimanche 05 février à Laval pour les championnats inter-régionaux de cross !

Par |2017-01-28T13:01:31+00:00samedi janvier 28 2017|1 commentaire

Un commentaire

  1. GILET D. 29 janvier 2017 à 21 h 09 min - Répondre

    BRAVO pour vos commentaires et pour l’émotion partagée
    Même comme spectateur, le cross, c’est magnifique…
    Vivement dimanche prochain

Laisser un commentaire

Sécurité Captcha *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. Lire notre politique de confidentialité Paramètre cookies J'accepte

Google Analytics

Les données et statistiques que nous collectons au moyen de ces cookies sont utilisées dans le seul et unique but de mesurer l’audience et comprendre son trafic.

YouTube

Installé par YouTube. Utilisé pour suivre les préférences des utilisateurs pour visualiser le contenus des vidéos intégrés dans YouTube ou sur le site Internet. En savoir plus

Google Maps

Google Maps fait partie des services de apis.Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Facebook (like box)

Les réseaux sociaux permettent d’améliorer la convivialité du site et aident à sa promotion via les partages.