Athlète du mois de Juin : Yann Ganachaud

Tout d’abord  je tenais à  remercier le bureau pour avoir désigné  un triathlète:  athlète du mois
Je m’appelle Yann Ganachaud, j’ ai 46 ans, Chevrolin, je pratique la discipline depuis une dizaine d’année.
Footballeur  depuis mon enfance, je sentais à l’approche  de mes  35 ans le désire de découvrir une nouvelles discipline, et un jour par hasard  je vis cette banderole au rond point de super U : cross triathlon à st philbert  le 14 juillet . Ce fut le déclic !
Je pratiquais  le VTT depuis 5 bonnes années  en plus du foot ,restait la natation à travailler pour boucler le 1er triple effort de ma vie : 750 mètres de natation à l’australienne (2 boucles de 375), 18kms en VTT et 5 bornes à pieds. Quelle  joie à l’arrivée sur une distance pourtant relativement courte mais le plus important dans tout ça  était  d’avoir attrapé  le virus, l’envie de recommencer, de s’améliorer et de chercher à comprendre  le fonctionnement  du corps  dans chaque discipline  etc..
Par la suite,  je me suis inscrit à la section triathlon de l’ AR  Sud Lac pour progresser et pouvoir franchir petit à  petit les paliers de distances qui aboutissent un jour à l’ épreuve reine : l’ Iron Man.
Je vous cache pas que 10 ans auparavant je les prenais pour des fous ces gars la et pensais qu’il fallait  avoir une condition  physique hors norme ..
Et bien finalement le 10 juin à  5h00 du matin j’entrais dans  ce parc à vélo parmis  280 autres triathlètes  près  à en découdre avec  la mer , la campagne et le remblais  de St malo.
Les 5 mois de préparation avec un plan d’entraînement  spécifique  sur 10 semaines (merci à Philippe  Patron et Dominique  Gilet) devrait suffire  à boucler l’épreuve  sans trop galérer  m’avait dit Philippe (10 Iron Man au compteur, respect.).
Ayant respecté  tous les conseils , je partais relativement  confiant sachant que quelques minutes plus tard, la tâche m’ allait être  facilitée en apprenant  que les 3,8 kms de natation  étaient  annulées pour cause de brouillard (toutes ces heures passées  au grand 9 et au plan d’ eau pour rien ☹)
J’ attaquais donc la partie cyclo avec une moyenne horaire revue légèrement à la hausse pour finalement  boucler les  180 kms en 6h04 (pratiquement  30km/h de moyenne ) sans Drafting (aspiration  interdite) et 1500 de D+ , les sorties vélos  avec le club on payé (merci Christophe pour tes séances 👍).
La clé  pour réussir un tri xxl c’ est de bien travailler en vélo ainsi on préserve  ses forces  pour le marathon, épreuve que je n’ avais encore jamais réalisé !
9 minutes de  transition (récup un peu quand même) et j attaquais les 42 bornes avec comme objectif 4h15 soit 10kms de moyenne. Je passais le semi  en 2h00 mais arrivé  au 32ème les jambes devenaient lourdes et la dernière  des 4 boucles s’ avérait plus compliqué  à terminer. L’ approche  de la ligne d’arrivée  faisait oublier  les douleures.
Je terminais l’épreuve  en 10h30, vraiment  super content malgré  ce petit goût d’inachevé qui va finalement  me donner l’ envie de recommencer l’année  prochaine
Comme quoi il ne faut jamais dire jamais …
Depuis c’est récupération avec séances d’étirements et quelques séances  de natation et vtt avant  de remettre ça en septembre, sans doute le tri audencia de la baule  et celui de Saint Gilles en format M (1500 nat/ 40 velo/ 10 cap)
Si les sensations sont bonnes participation au  Roch des Monts d Arrée( 100 kms vtt)
Pour info nous avons aussi une rubrique récit  de course (La gazette) sur le site arsl  triathlon   (certain valent le coup  d’être  lu !)   http://arsudlac-triathlon.over-blog.com
Merci encore  à tous et surtout prenez du plaisir
De | 2018-07-07T16:16:58+00:00 samedi juillet 7 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire

Sécurité Captcha *