1 cross, 4 témoignages : Couëron !

Après une belle participation,  lors de la saison 2016-2017 de cross, à la brève : 1 cross, 4 témoignages, nous retentons l’édition cette année. La première journée pour rechausser les pointes a eu lieu à Couëron le dimanche 12 novembre. 1500 coureurs se sont affrontés (d’éveil athlé à masters) sous un temps agréable et un terrain peu boueux. Les athlètes verts ont déjà donné le ton pour les cross suivants en montant à deux reprises sur le podium (cross court + juniors).

Après un retour au calme, entre analyse et constats, 4 athlètes de l’AR Sud Lac se livrent sur leurs sentiments, leurs ressentis et même leurs objectifs futurs.

Alix JEGO – Poussine – 72ème – « Ne pas partir trop vite » 

 »Je m’appelle Alix j’ai 10 ans et c’est ma première année d’athlétisme. Je suis en poussine et j’ai fait mon premier cross à Couëron ce Week-end. Au début j’étais un peu stressée mais une fois la course lancée je me suis tout de suite sentie mieux. Ensuite, j’ai suivi les conseils de Lydia et Fabien : ne pas partir trop vite…je suis contente de ma course, mais j’aurais dû partir moins vite pour finir plus vite.  Vivement le prochain cross ! »

Hugo BREDIN – Junior – 3ème – « Place à la Chantrerie maintenant » 

« Le parcours du cross était très bien comme d’habitude! J’ai eu de très bonnes sensations durant ce cross car j’ai mené un groupe durant une bonne partie de la course et j’ai fini par partir seul et doubler le troisième. Je suis très content de la place (3ème) et de ma course. Je ne m’attendais pas à faire une aussi belle place ce qui est de bonne augure pour la suite! Place à la Chantrerie maintenant. Merci pour tous les encouragements des verts qui étaient présent sur le parcours! »

Pierrick MICHEL – Master 2 – 180ème – « Ici pas de coureurs déguisés » 

« Après un break de 40 ans j’ai ré chaussé les pointes il y a trois ans et depuis je participe à 2 cross par an. Bizarre de retrouver cette ambiance si particulière des cross. L’esprit compétition est omniprésent, ici pas de coureurs déguisés, ça ne rigole pas …et dès le départ c’est à fond pour tout le monde même pour le dernier tiers des 240 partants comme moi.

Pour ma part j’ai vécu une course assez difficile ce dimanche liée à fort déséquilibre de ma glycémie qui est passée de 2g/l en début de course à 4g/l à l’arrivée (1g/l normalement) avec comme conséquence des douleurs dans les jambes et une soif intense …et des coureurs qui te sèment. Pas top. Mais heureusement c’est rare.

Cela ira beaucoup mieux à la Chapelle…et sur les prochaines courses en prévision comme un marathon de printemps espéré un jour en 3h30 ou sur un trail type gendarmes et voleurs. …

Que du bonheur en perspective. … »

Nicolas ANCEL – Master 1 – 171- « l’envie d’abandonner 20 fois » – 

« Si j’avais écouté ma petite voix intérieure, et mon égo, je n’y serais pas allé. Mais j’ai l’esprit de compétition … et de toutes façons il y a longtemps que je sais que je regarderais toujours les podiums d’en bas. Alors pourquoi faire ce cross ? Puisque tout le monde m’a dit que c’est très difficile, qu’il y a du niveau, qu’il faut me préparer à être en queue de peloton ? Tout simplement parce que pour moi courir est avant tout un dépassement de soi et que c’est contre moi-même que je me bats, donc le cross est fait pour moi. J’imaginais alors que le cross c’était risqué, c’était forcément avoir « mal », c’était avoir le souffle coupé pendant huit kilomètres, c’était avoir envie d’abandonner vingt fois sur le parcours, …. je confirme : c’était pire ! mais c’était bon ! et je suis content car je l’ai fait et j’ai fini. Frustré par le résultat, oui, mais j’ai fini. Et comme je suis un peu tordu, et que j’aime la compétition, je remets ça à la Chantrerie avec l’envie de faire mieux et de finir avec ceux de l’AR Sud Lac qui ont fini (juste) devant moi. »

 

On se donne rendez-vous dimanche au cross de la Chantrerie !

De | 2017-11-25T13:22:14+00:00 mercredi novembre 22 2017|0 commentaire

Laisser un commentaire

Sécurité Captcha *